Philippe Pouletty, co-fondateur de Truffle Capital

Épaulé par divers brevets personnels, Philippe Pouletty (https://www.labourseetlavie.com/linterview/philippe-pouletty-co-fondateur-truffle-capital-carmat-est-un-magnifique-projet-industriel-dans-la-sant) a conçu SangSat Inc. en 1988. Cet établissement se spécialise dans la greffe d’organes et se révèle coté au Nasdaq à partir de 1993. Le médecin a notamment constitué Clonatec à ses débuts dans l'univers de la recherche. La société est spécialisée en biotechnologie et incarne l'avant-garde du domaine sur le territoire français. Outre la cotation en bourse de SangSat, le chercheur finance la société spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) observant l’effet combiné de substances sur les hématies et l’albumine. Philippe Pouletty a édifié la startup spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. en se servant de brevets consignés à son nom. Rebaptisée Conjuchem Inc., la compagnie entre en bourse au Canada courant 2000.

À travers le portefeuille de Truffle Capital, Philippe Pouletty est le catalyseur de divers progrès dans l'univers de la recherche médicale. L'enseigne investit en effet sur des initiatives à fort potentiel d'agrandissement portées par des scientifiques chevronnés et des passionnés. Le médecin a commencé sa vie professionnelle de chercheur à l’université de Stanford au sein de ses laboratoires de Medical Microbiology. Spécialiste de la biologie moléculaire, l'ancien interne des hôpitaux a entre autres conçu une procédure innovante d’amplification de gènes. Depuis 1999, le futur administrateur de Truffle Capital a proposé plusieurs réformes stimulant l’innovation technologique, dont l’introduction du statut de jeune entreprise innovante (JEI) et le perfectionnement de la fiscalité pour favoriser le financement de la recherche. Le Dr Philippe Pouletty se présente comme un expert en immunologie et bénéficie d’une grande popularité auprès de l’université de Stanford. En plus de ses concrétisations au sein de cette université, le chercheur a breveté une trentaine de découvertes à titre individuel à l'échelle internationale.

Le directeur général de Truffle Capital est vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. L’investisseur a les moyens de stimuler davantage les établissements novateurs à travers ses responsabilités au sein de l’association européenne des professionnels de la biotechnologie. À travers divers soutiens, Philippe Pouletty manifeste son engagement en faveur de la recherche scientifique et de la créativité. Entre 2005 et 2010, l'entrepreneur s'est entre autres associé au dirigeant de Microsoft dans le but d’encourager les sociétés créatives à l'échelle internationale. Ancien étudiant de l’Institut Pasteur, Philippe Pouletty s'associe à divers évènements aidant à promouvoir l'univers de la recherche et des affaires. Le chercheur se retrouve par ailleurs nommé président à titre honorifique de France Biotech à partir de 2009.

Formation et débuts du chercheur

En raison de sa spécialisation en biologie moléculaire, Philippe Pouletty se pose comme un membre performant du groupe de recherche de l’université de Stanford spécialisé dans cette discipline entre 1986 et 1988. De ce fait, le jeune chercheur brille très vite au sein de cet établissement. Après avoir eu son bac série C, l'étudiant commence des études de médecine à l’université de Paris VI. Le futur entrepreneur est diplômé courant 1981. Pendant son internat, Philippe Pouletty jouit d'un soutien financier de l’INSERM pour ses recherches en immunologie. L'étudiant a véritablement pu approfondir ce domaine au sein de l’hôpital Saint-Louis.

Le laboratoire Theradiag figure dans le portefeuille de Truffle Capital à partir de 2003 et est coté en bourse courant 2012. Philippe Pouletty se trouve être le gérant intérimaire de ce laboratoire spécialiste en diagnostic entre 2009 et 2010. Courant 2015, l'entreprise Pilosciences a été fermée à l’instar de Cytomics, l'enseigne spécialisée dans le développement de médicaments antifongiques. Philippe Pouletty est entre autres entré sur le marché de la dermocosmétique à travers cette startup mise en place en 2011. Truffle Capital a entre autres créé Neovacs courant 2003 en vue de découvrir des traitements contre les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. Étant donné son fort potentiel d'expansion, l'établissement se révèle introduit en bourse courant 2010.

L'organisation de Truffle Capital sous l'égide du businessman

Pour améliorer l'organisation de l’établissement, Philippe Pouletty forme l'équipe de managers et le conseil d’administration (CA). Le D.G se révèle également impliqué dans la R&D et la gestion de la propriété industrielle. Auprès de Truffle Capital, Philippe Pouletty s’applique entre autres à analyser et à sélectionner les brevets dignes d'intérêt des compagnies suivies. Ces concepts se trouvent être choisis selon leur caractère innovant. Dorénavant, Truffle Capital gère des liquidités évaluées à environ 750 millions d’euros. L'ancien interne a formé la société en s'associant à Henri Moulard et à Bernard-Louis Roques, deux entrepreneurs experts dans le secteur.